J'ai envie d'écrire. Besoin, presque.

Je ne sais pas par où commencer, les pensées arrivent en vrac dans ma tête, dans tous les sens et trop vite sans que j'ai le temps de les considérer une par une, de les ranger dans un coin de mon cerveau, là où chacune devrait être .. alors elles se contentent de rester là, d'embrouiller mon esprit, attendant impatiemment d'être mises en ordre. Elles s'accumulent de plus en plus et je n'ai pas le courage de les affronter. BAM ! Elles explosent et font exploser mon corps à bout de force. Je fais un burn-out (bien sûr, tout n'est pas la cause de ces folles pensées qui agitent mon cerveau, ça aurait été facile sinon).

"Prenez soin de vous." m'a dit le médecin. J'ai décidé d'arrêter d'être têtue et d'écouter quelqu'un pour une fois. J'ai décidé de m'écouter moi.

 

Que veux-tu faire de ta vie ? Cela te laisse-t-il vraiment de marbre que ta meilleure parte à l'autre bout du monde ? Pourquoi as-tu perdu tout appétit alors que tu adorais manger ? Ces questions étaient simple, traitées rapidement. Les autres me regardaient droit dans les yeux, je n'avais d'autre choix que d'y répondre .. Qu'est-ce que ces mecs t'apportent réellement ? Est-ce vraiment valorisant ? As-tu envie de continuer à fonctionner comme ça ? Et surtout .. Maintenant que tu ne vas pas bien, qui est là ?

 

Le petit nouveau est là. Il prend de mes nouvelles quand je sors du médecin, il s'inquiète des effets secondaires des médicaments prescrits, et surtout, il est là. Il m'accompagne me balader au parc, prendre l'air frais, bavader, se moquer des singes, s'embrasser dans les serres désertes. Il est vivifiant et me fait sourire, sincèrement. "Tu veux manger quoi ce soir ? Oui, parce que j'ai décidé de rester avec toi jusqu'à demain matin." De retour chez moi, il me verse un peu d'huile entre les reins et détend mes muscles un par un. Il m'a fait l'amour. Il m'a fait à manger, ce que j'avais choisi. Puis il m'a serré fort dans ses bras toute la nuit .. Pas habituée à ce trop plein de mignonneries, c'était trop, trop trop, comme si ses bras étaient tellement serrés autour de moi qu'ils me nouaient l'estomac. Ou alors les nausées étaient dûes au traitement que je prennais. Je ne sais pas .. je me suis rendormie, épuisée de devoir encore me poser des questions. Réveillée par ses caresses sur mon visage, ses lèvres me couvant de baisers, ses yeux détaillant chaque parcelle de mon corps, j'ai eu très envie de lui avant qu'il file me préparer le petit déjeuner. 

 

A la suite de ça, nous avons mis quelques points au clair. Je lui ai confié que pour moi, les termes "vraie, longue et belle" s'apparentaient plutôt à la dernière bite que j'avais vu plutôt qu'à ma dernière relation. Maladroite mais néanmoins pleine d'envie de partage, je lui ai demandé d'être sincère. Il l'a été. Aujourd'hui, je suis la seule, il ne sait pas vraiment si il désire s'engager (moi non plus) mais il m'a dit s'être attaché. Je demande de l'honnêteté, pas la bague au doigt dans l'année !

Depuis presque un an, j'ai joué, j'ai découvert, je me suis fait plaisir sans jamais prendre aucun risque ni aucun engagement pour ne pas risquer de souffrir. Mais nous sommes tous humains et ma version humaine personnelle se trouve être plutôt très sensible. J'ai été blessée, vexée, déçue plusieurs fois. Pour quoi au final ? Pour qui ? Des mecs pour qui j'étais juste un bon coup, un bon trou.. c'est tout. Et si, pour une fois, je prennais un risque ? Si ça ne marche pas, si je suis blessée, ce n'est pas grave, j'étais déjà toute erraflée .. Au moins, j'aurais essayé.

 

A très vite ..