Créer mon blog M'identifier

Lui

Le 24 avril 2016, 14:13 dans Humeurs 0

Voilà un petit moment que je n'ai pas écrit. J'aime écrire sur l'amour (le sexe ?!) mais je crois que je préfère largement le vivre. 

Je me rappelle avoir dit "J'aime plus l'idée que je me fais de lui, que lui réellement." Aujourd'hui, je sais que je l'aime lui, réellement. Je ne voulais pas, mais il est ce genre de personne qui ont soif d'amour, qui vont de l'avant malgré le passé, la douleur, la crainte, ces personnes solaires et pleines d'espoirs, ces personnes que l'on a seulement envie d'aimer.

Il a été profondément blessé par sa dernière relation, j'ai été blessée par tant d'hommes .. Doucement nous apprenons à croire en quelque chose de nouveau, ensemble. Mon coeur souri, il a envie d'exploser parfois mais je le contient encore .. j'ai peur, un peu. Ce qui me rassure, c'est que nous échangeons énormément et nos points de vu qui convergent la plupart du temps. 

C'est arrivé normalement, naturellement, en prenant le temps qu'il faut pour que ce soit sincère, réfléchit mais pas trop, juste ce qu'il faut pour garder les pieds sur terre. Je ne voulais pas que ça arrive, moi la grande control freak .. Il m'a joué de la guitare pendant que je buvais un verre de vin, une vue imprenable sur les quais de Saône. Je l'écoutais, je le regardais, je tentais de faire appel à mon cerveau plus que jamais pour réfréner mon coeur, mais c'était déjà là. Installé. Il a déménagé à 500km de moi pour un moment, pour des raisons pratiques. J'étais triste, je ne savais pas vraiment la tournure que tout ça allait prendre .. Ce qui me faisait le plus peur dans tout ça, c'était moi. Je sais c'est très cliché, mais c'est la vérité. Vais-je arriver à résister, à réserver mon corps rien qu'à lui ? Je ne sais pas. Je ne veux pas lui faire de mal, ni à moi non plus d'ailleurs. J'ai tenu. Nous avons passé une dizaine de jours ensemble. Il est venu chez moi, je suis allée chez lui. Enfin, chez ses parents. Je découvre son monde au fur et à mesure et tout me plait. Tout. En encore plus !

Je me suis surprise à l'observer lors de moments complètements anondins, à le trouver beau même juste quand il boit un verre d'eau, à graver ses traits dans mon esprit pendant qu'il dormait. "Tu es belle, j'aime quand tu me regarde comme ça .." J'ai l'air niaise en fait, amoureuse. Je dois avoir les yeux qui pétillent et un sourire béat accroché à mon visage quand je le regarde.

Je n'ai plus envie de parler à d'autres garçons, je ne regarde plus les papas barbus dans la rue, je n'ai pas envie de répondre à mes anciens amants. Je ne veux que lui. Ses baisers, ses câlins chauds, forts et protecteurs, son air niais aussi quand il me regarde, ses mains sur mon visage quand il m'embrasse, son sexe dur dans le mien, sa voix qui me murmure des choses à l'oreille, son regard attendrissant et plein d'espoir, son souffle dans mon cou quand il s'endort contre moi, ses guillis sous mes pieds, son corps transpirant au dessus de moi, son sourire .. Lui.

Aujourd'hui, je sais que je suis avec lui et que je ne veux que lui. J'ai déjà été attachée à d'autres garçons, même lui au début je l'appréciais un peu plus que mes plan-culs mais je ne connaissais rien de l'amour. Là, j'ai un apperçu de ce que ça peut être, de ce qu'on ressent, de comment ça se vit. Je ne veux pas que ça s'arrête.. Il suffit d'y croire, de faire confiance et d'en avoir envie.

 

A très vite ..

"Prenez soin de vous."

Le 30 janvier 2016, 17:52 dans Humeurs 0

J'ai envie d'écrire. Besoin, presque.

Je ne sais pas par où commencer, les pensées arrivent en vrac dans ma tête, dans tous les sens et trop vite sans que j'ai le temps de les considérer une par une, de les ranger dans un coin de mon cerveau, là où chacune devrait être .. alors elles se contentent de rester là, d'embrouiller mon esprit, attendant impatiemment d'être mises en ordre. Elles s'accumulent de plus en plus et je n'ai pas le courage de les affronter. BAM ! Elles explosent et font exploser mon corps à bout de force. Je fais un burn-out (bien sûr, tout n'est pas la cause de ces folles pensées qui agitent mon cerveau, ça aurait été facile sinon).

"Prenez soin de vous." m'a dit le médecin. J'ai décidé d'arrêter d'être têtue et d'écouter quelqu'un pour une fois. J'ai décidé de m'écouter moi.

 

Que veux-tu faire de ta vie ? Cela te laisse-t-il vraiment de marbre que ta meilleure parte à l'autre bout du monde ? Pourquoi as-tu perdu tout appétit alors que tu adorais manger ? Ces questions étaient simple, traitées rapidement. Les autres me regardaient droit dans les yeux, je n'avais d'autre choix que d'y répondre .. Qu'est-ce que ces mecs t'apportent réellement ? Est-ce vraiment valorisant ? As-tu envie de continuer à fonctionner comme ça ? Et surtout .. Maintenant que tu ne vas pas bien, qui est là ?

 

Le petit nouveau est là. Il prend de mes nouvelles quand je sors du médecin, il s'inquiète des effets secondaires des médicaments prescrits, et surtout, il est là. Il m'accompagne me balader au parc, prendre l'air frais, bavader, se moquer des singes, s'embrasser dans les serres désertes. Il est vivifiant et me fait sourire, sincèrement. "Tu veux manger quoi ce soir ? Oui, parce que j'ai décidé de rester avec toi jusqu'à demain matin." De retour chez moi, il me verse un peu d'huile entre les reins et détend mes muscles un par un. Il m'a fait l'amour. Il m'a fait à manger, ce que j'avais choisi. Puis il m'a serré fort dans ses bras toute la nuit .. Pas habituée à ce trop plein de mignonneries, c'était trop, trop trop, comme si ses bras étaient tellement serrés autour de moi qu'ils me nouaient l'estomac. Ou alors les nausées étaient dûes au traitement que je prennais. Je ne sais pas .. je me suis rendormie, épuisée de devoir encore me poser des questions. Réveillée par ses caresses sur mon visage, ses lèvres me couvant de baisers, ses yeux détaillant chaque parcelle de mon corps, j'ai eu très envie de lui avant qu'il file me préparer le petit déjeuner. 

 

A la suite de ça, nous avons mis quelques points au clair. Je lui ai confié que pour moi, les termes "vraie, longue et belle" s'apparentaient plutôt à la dernière bite que j'avais vu plutôt qu'à ma dernière relation. Maladroite mais néanmoins pleine d'envie de partage, je lui ai demandé d'être sincère. Il l'a été. Aujourd'hui, je suis la seule, il ne sait pas vraiment si il désire s'engager (moi non plus) mais il m'a dit s'être attaché. Je demande de l'honnêteté, pas la bague au doigt dans l'année !

Depuis presque un an, j'ai joué, j'ai découvert, je me suis fait plaisir sans jamais prendre aucun risque ni aucun engagement pour ne pas risquer de souffrir. Mais nous sommes tous humains et ma version humaine personnelle se trouve être plutôt très sensible. J'ai été blessée, vexée, déçue plusieurs fois. Pour quoi au final ? Pour qui ? Des mecs pour qui j'étais juste un bon coup, un bon trou.. c'est tout. Et si, pour une fois, je prennais un risque ? Si ça ne marche pas, si je suis blessée, ce n'est pas grave, j'étais déjà toute erraflée .. Au moins, j'aurais essayé.

 

A très vite ..

Une mise au point

Le 7 décembre 2015, 10:33 dans Humeurs 0

Vendredi soir, je refuse de sortir en boite. Ne comprenant pas, mes amies ont décidé que je ne devais plus agir et penser différement d'elles. Elles partent toutes deux pour plusieurs mois dans quelques semaines et ont, j'ai l'impression, peur de me laisser seule.

 

 

"La Nina que je connais n'aurait jamais refusé une sortie en boite il y a quelques temps de ça. Tu te rend compte que ce que tu fais ne mène à rien ? Tu baises avec des hommes qui ont 10 à 20 ans de plus que toi, bientôt ils en auront 60 ?! Tu n'es rien pour eux sinon une fille toujours prête à écarter les cuisses. Tu n'es qu'une gamine, eux même ne sont pas saints d'esprit de vouloir te voir autant. Ils te rendent aigrie et blasée de choses que toi, à la différence d'eux, tu n'as encore jamais vécu. Tu as 20 ans, tu es censée connaitre l'amour, le vrai, la folie et l'insouciance qui vont avec. Je pense que tu as un véritable problème sexuel. Un problème avec les relations. Force toi un peu à trouver un mec de ton âge et à construire quelque chose de sérieux. Quand on fait des soirées, il y en a bien un ou deux qui t'attirent, non ?"

 

Non. Ils ne m'attirent pas. On pourrait croire que je m'oblige à coucher avec des mecs plus vieux mais non. Ils sont juste tout ce qui m'attire et force est de reconnaître qu'au lit ils ne se contentent pas de me bourrer vulgairement. Je suis avant tout attirée par un esprit, la façon qu'on a de me regarder, les mots qu'on utilise pour m'avoir. Il faut me faire bander le cerveau pour pouvoir avoir une chance de faire mouiller ma culotte. Les cheveux figés au gel, le dernier tee-shirt à la mode, les abdos saillants et le "Chez toi ou chez moi ?" ne m'attirent pas. Je veux du charme, de la tension, de la séduction. J'aime les hommes, pas les mecs.

 

L'une est en couple depuis 3 ans, vit avec son copain, ils sont monogames alors qu'elle a toujours aimé plaire. Elle va passer quelques mois loin de son mec et compte s'interdir un quelconque écart de conduite. Elle est frustrée.

L'autre se croit en couple. Ils se voient toutes les deux semaines. Il refuse toute soirée où elle pourrait rencontrer ses amis et il refuse toute invitation pour rencontrer ses amies à elles. Elle pense qu'il va l'attendre pendant les mois où elle ne sera pas là. Elle est naïve.

La dernière est célibataire. Elle voit des hommes quand elle en a envie et que eux en ont envie. Ils ne se promettent rien d'autre que du sexe, du bon temps et de l'amusement. Cependant, personne n'est lui papouiller les cheveux devant la tv. Elle est seule.

 

Je suis seule. Elles n'ont pas tord en tout point. Mes relations ne mènent à rien. Un peu avant qu'elles ne me balancent tout ça en pleine face j'en avais déjà pris conscience. J'essaye de rajeunir la moyenne d'âge des hommes que je met dans mon lit et par ce fait, j'essaye d'avoir une relation un tantinet plus sérieuse que ce dont j'ai l'habitude. Ca a l'air facile..

En réalité, je n'ai pas le temps de perdre mon temps avec de la fausse naïveté. Me forcer à apprécier quelqu'un qui ne m'attire en aucun point. Je ne veux pas être sexuellement frustrée, j'aime trop le sexe. Aussi, je compte garder un amant qui me satisfait pleinement tout en apprenant à découvrir ce jeune homme qui ne me semble pas tout à fait dénué d'intérêt. Mon plan semblait parfaitement parfait jusqu'à ce que je rencontre ce nouveau mec en soirée, encore beaucoup plus vieux que moi. Jusqu'à ce que lui revienne me proposer de passer une soirée ensemble..

L'esprit sale mais le coeur romantique, je ne croirai jamais à la fidélité avant d'être follement amoureuse.

 

Mes amies sont parties en boite. Un homme qui a le double de mon âge à franchit le pas de la porte, on s'est déshabillés, on s'est savourés, longuement, pleinement. Il m'a fait jouir, follement, plusieurs fois .. J'ai souri. C'est elles qui ne connaissent rien à la vie. Au plaisir. Moi, je suis seule mais je suis heureuse.

 

A très vite ..

Voir la suite ≫